Return to site

Comment se faire embaucher dans le secteur des enquêteurs privés

Trouver le bon détective privé près de chez vous en fonction de vos problématiques (adultère, espionnage, personnes disparues, fugues). Prix attractif et devis sous 24 heures.

· Être détective privé

Formation

L’image du détective privé a longtemps souffert du fait qu’aucun diplôme spécifique n’était nécessaire pour en faire son métier. 

Diplôme 

Aujourd’hui, l’exercice du métier en toute légalité, passe dans un premier lieu par l’obtention d’un diplôme enregistré au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles), quatre écoles proposent différents niveaux de diplôme : - Licence professionnelle : Activités juridiques, directeur d’enquêtes privées (Paris II Panthéon Assas et Université de Nîmes) - Responsable d’investigations et d’opérations de recherches privées (IFAR) - CQP enquêteur, agent de recherche privé ; permet d’exercer uniquement en tant que salarié (ESARP / IFAR). La nécessité d’avoir un diplôme pour exercer a été poussée par les professionnels du secteur, c’est un changement relativement récent, c’est pourquoi il n’existe que peu de formations et d’organismes reconnus en France.

 Agrément de l’état

Une fois le diplôme en poche, le futur détective doit procéder à une demande de carte professionnelle ou d’autorisation d’exercice (agrément) auprès du Ministère de l’Intérieur. Administré et contrôlé par le CNAPS (Conseil National des Activités Privées de Sécurité), service français de police administrative, sous l’autorité du Ministère de l'Intérieur, c’est auprès de ce service qu’il faudra demander un numéro d’agrément pour les directeurs d’agences ou une carte professionnelle pour les salariés. Attention, ces éléments ont une durée de validité de seulement cinq ans, ensuite il faudra procéder à une remise à niveau des connaissances par une nouvelle formation.

Des choix de carrière

Avant de se lancer à bras le corps dans le métier d’agent de recherches privées, il sera nécessaire de se poser quelques questions de carrière notamment sur le statut souhaité et l’orientation professionnelle dans laquelle le détective veut évoluer. 

Le choix du statut 

Choisir son statut est une étape clé du processus, vous pouvez vous installer en indépendant (en profession libérale), créer une société ou exercer en tant que salarié. Le statut de travailleur indépendant est le plus courant, il n’existe qu’une minorité de cabinets d’enquêteurs privés en France. 

Le choix d’orientation

Il est rare qu’un enquêteur privé gère seul l’ensemble de ses missions, il a souvent besoin de confrères qui viendront lui apporter des compétences différentes. Plusieurs voies s’offre à l’enquêteur : 

  • Généraliste : il peut choisir de traiter tous les cas qui s’offrent à lui ; recherche de personnes, enquêtes de moralité, investigations dans les cas de divorce (garde d’enfants, estimation du montant d’une pension compensatoire). Il lui arrivera également de travailler pour des clients professionnels notamment pour des enquêtes financières, cas de concurrence déloyale, fusion/acquisition, etc. 
  • Enquêteur terrain : il est spécialisé dans les filatures en tous genres (à pied, en voiture, en 2 roues), il est capable de rester en « planque » pendant des heures afin de réussir à prouver un point de son investigation. Il doit être extrêmement patient et pouvoir rester concentré pendant de longues périodes, il faut aussi qu’il soit rapide et qu’il arrive à prendre les bonnes décisions à temps, car chaque seconde est comptée dans les situations de filatures. Pour ce genre de mission, un des éléments les plus importants est la discrétion, personne ne doit le repérer, ni la personne suivie, ni les voisins ou les personnes présentes dans l’environnement proche. 
  • Les enquêtes d’assurance : c’est une segmentation particulière du marché chez les détectives. Il faudra d’abord exercer en tant qu’enquêteur privé pendant quelques années avant de pouvoir intégrer les formations complémentaires nécessaires à l’enquête d’assurance. 
  • La recherche de débiteurs : certains cabinets sont spécialisés dans la recherche de débiteurs en masse, les enquêtes y sont exclusivement administratives : la mission consiste à trouver une personne par téléphone ou par le biais de recherches internet. 
  • L’intelligence économique : cette spécialité s’attache au renseignement économique, elle recherche l’information stratégique au bénéfice des entreprises. C’est un outil d’aide à la décision.

Les qualités requises

Une des qualités essentielles au métier est l’honnêteté, une grande partie du travail est consacré au devoir de conseil vis-à-vis des clients, il consiste à donner des conseils techniques et juridiques, il faudra donc nécessairement avoir des connaissances en droit (les formations proposées intègrent toutes l’apprentissage de notions basiques de droit). Persévérance et discrétion sont les maîtres mots. Il faudra également posséder une grande réactivité, car l’adaptation à chaque situation doit être quasi-instantanée. L’agent de recherches privées doit impérativement être patient lors de ses missions sur le terrain et ses nombreuses heures en planque. Evidemment un sens de l’observation accru et un esprit stratégique, le savoir-faire, lui, viendra avec l’expérience.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly