Return to site

L’historique du détective privé

Quel est l'histoire de la profession de détective privé ? Comment faire appel à un détective privé ? Comment choisir un détective privé ? Plus d'informations avec Allo-detective.fr

· Être détective privé

Sherlock Holmes, Hercules Poirot, les détectives privés ont toujours fascinés les lecteurs et inspirés les écrivains. Aujourd’hui c’est au cinéma et à la télévision que sont représentés nos chers enquêteurs. Et bien que la profession soit très représentée au cinéma, elle ne l’est que très peu dans le monde, quel que soit le pays. Mais quand est apparue la profession ? Qui est le premier détective privé au monde ? Et comment la profession a-t-elle évoluée depuis ?

C’est un Français qui a inventé le métier

A vrai dire on ne sait toujours pas de source sûre qui est le premier à avoir fondée son agence mais c’est deux Français : Eugène-François VIDOCQ (1775- 1837) et Guy DELAVEAU (1787 – 1874) qui se bousculent pour la place de pionnier.

En effet l’ancien avocat Guy DELAVEAU devient Préfet de police en 1821 et parallèlement Conseiller d’Etat en service ordinaire en 1825 puis il est décoré Officier de la Légion d’Honneur la même année. Rayé du Conseil d’Etat cinq ans plus tard en cause du pouvoir à partir, il aurait créé son agence de police privée par la suite en 1830.

Mais selon les travaux de l’historien Dominique Kalifa, c’est Eugène-François VIDOCQ qui est le premier à avoir créé une agence de détective privé. Ancien grand truand, il semble le plus à-même de contrer le banditisme qui régnait à cette époque, il devient indicateur puis prend la tête de la « brigade de sûreté » de la police avant de quitter sa position en 1927. Six ans plus tard il fonde le « Bureau de renseignement pour le commerce » destiné principalement pour les entreprises mais qui traite aussi de temps à autres avec certains particuliers pour diverses demandes.

Les Agents de Recherche Privé

Aujourd’hui la profession à bien évoluée. Bien qu’on les appelle toujours communément « détectives privés », la dénomination légale est ARP : Agents de Recherche Privé. La profession est réglementée depuis 1983 et privée, ainsi les ARP sont indépendants, qui garantit à leur clients une certaine objectivité. Ils ne sont donc ni influencée par la politique ou l’administration ni par une pression hiérarchique.

Depuis 2012 un code de déontologie est édité afin de régir la profession et la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) les disposent à respecter le secret professionnel ainsi que la vie privée d’autrui, sans y porter atteinte.

Afin d’exercer le détective privé subit aussi quelques obligations : ils doivent avoir un casier judiciaire vierge et respecter plusieurs conditions de moralité (mœurs, honneur, probité, légalité et légitimité). Aussi, il existe aussi des syndicats qui servent à défendre et représentés les Agents de Recherche Privé.

On observe donc aujourd’hui une réelle évolution depuis les débuts de l’activité. Bien qu’elle ait été créée en premier lieu pour les entreprises, les affaires de mœurs ont très rapidement pris le dessus sur ces dernières et depuis la réglementation du métier on observe un retour en force des affaires industrielles au dépens des adultères, des divorces, etc.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly