Return to site

Les écoles et études pour devenir détective privé

Si le métier de détective privé est un rêve pour beaucoup d’entre nous, il n’en demeure pas moins une profession exigeante où une vraie qualification est nécessaire. Découvrez ici la formation idéale et les écoles propices à l’exercice de détective privé.

· Être détective privé

Autrefois spécialisé dans les affaires de mœurs (adultère, divorce), le détective privé consacre désormais la plus grande partie de son temps à repérer les fraudes de toutes sortes et notamment dans le milieu professionnel, à dévoiler escroqueries ou abus de confiance, à déceler la concurrence déloyale ou à lutter contre l’espionnage industriel.

Pour être détective privé, il faut obtenir l'un des titres et diplômes suivants :

  • Certificat de qualification professionnel de salarié détective

  • titre certifié de détective, agent de recherches privées-direction des opérations (niveau bac+2 exigé) pour devenir directeur d'agence, collaborateur indépendant, enquêteur salarié. Titre indispensable pour exercer l'activité libérale de détective.

Ces qualifications, homologuées et inscrites au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) sont proposées par l'ESARP (Ecole Supérieure des Agents de Recherches Privées) ou l'IFAR (institut de formation des agents de recherches). Dans ces écoles, plusieurs types de formations peuvent être dispensés, vous permettant de devenir salarié dans un cabinet ou bien de diriger une agence de détective privé à son compte. Accessible avec le BAC, ces formations sont idéales pour mettre un premier pied dans le monde de la recherche et des détectives privés. Les frais de scolarité y sont variables (environ 7000€ pour l’ESARP + 170€ de frais de dossier pour une formation de 9 mois). Choisir une de ces formations après 2 ans à l’université, de préférence en droit, est également une bonne façon d’aguerrir les notions théoriques avant de se plonger dans le grand bain.

Enfin, rien ne vaudra pour prouver de sa qualité de détective privé des affaires conclues et réussies avec succès. C’est pourquoi il semble nécessaire, avant de lancer son propre cabinet, de se faire la main en réalisant quelques affaires en tant que simple salarié. C’est ensuite avec notre réputation que nous pourrons avoir davantage de clients prêts à payer plus pour nos services.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly